Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique préventive - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

GIABA

GIABA : Groupe Intergouvernemental d'Action contre le Blanchiment d'Argent et le financement du terrorisme (GIABA), en Afrique de l'Ouest. Dispositifs international de lutte contre le blanchiment.

 - GIABA - Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest GIABA - Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’OuestEcrire à Assiste.com -  - GIABA - Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest

Le GIABA (Groupe Intergouvernemental d'Action contre le Blanchiment d'Argent et le financement du terrorisme en Afrique de l'Ouest) est un dispositif international de lutte contre le blanchiment.

Le Groupe Intergouvernemental d'Action contre le Blanchiment d'Argent et le financement du terrorisme en Afrique de l'Ouest (GIABA) a été créé par les Chefs d’Etats et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en 2000.

Le GIABA a une mission régionale globale, notamment :

  1. L’élaboration de stratégies pour protéger les économies des états membres contre les abus et le blanchiment d’argent illicite
  2. L’amélioration des mesures et l’intensification des efforts de lutte contre le blanchiment d’argent illicite en Afrique de l’Ouest
  3. Le renforcement de la coopération entre ses membres.

GIABA est constitué de tous les Etats membres de la CEDEAO. Cependant, le statut de membre observateur du GIABA est accordé à tous les états africains membres ou non et à toutes les organisations inter-gouvermentales qui soutiennent les objectifs et les actions du GIABA et qui ont fait la demande de membre observateur.

GIABA est un ORSG (Organe Régional de Style GAFI) (un GAFI étant un Groupe d'Action FInancière) en Afrique de l’Ouest.

Dans le rapport de novembre 2007 du GIABA (étude de novembre 2006 à avril 2007) sur les typologies de transactions en espèces et les passeurs de fonds en Afrique de l'Ouest, le financement du terrorisme, dont avec les « Fraudes 419 », est une préoccupation explicite pratiquement à chaque paragraphe de ce rapport. Le mot Terrorisme apparaît 42 fois dans une document qui ne fait que 36 pages !).

Dans cette étude, les transactions en espèces consistent en activités liées à 7 typologies de nature généralement criminelle :

  1. Le blanchiment des produits du trafic de drogue à travers les entreprises qui privilégient les paiements au comptant et qui ont un chiffre d’affaires élevé en espèces
  2. Fraude sur la commission escomptée (four-one-nine – 419)
    Les fraudes 419, outre les « travaux » de certains « brouteurs » pour leur compte personnel, consistent en général d’activités frauduleuses liées :

    • Au financement ou aux investissements dans des projets présumés d’envergure;
    • Dédoublement de monnaie ;
    • Aux paiements anticipés dissimulés pour un plan d’action convenu6.
  3. Mouvement de grosses sommes d’argent en espèces et utilisation de passeurs transfrontaliers d’argent
  4. Le blanchiment d’argent par les bureaux de change et autres changeurs informels.
  5. Blanchiment d’argent fondé sur le commerce
  6. Blanchiment de l’argent de la corruption
  7. Systèmes de Remise Alternative de Fonds (SRAF) : transactions de “Dollar-pour-dollar”/Euro-pour-Euro et de “règlement”

Site officiel du GIABA

CEDEAO - Pays membres de la CEDEAO
CEDEAO - Pays membres de la CEDEAO

GIABA - GIABA - Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest

GIABA

GIABA - Variantes aux fraudes 419 sur le WebVariantes aux fraudes 419 sur le WebEcrire à Assiste.com - GIABA - Variantes aux fraudes 419 sur le Web GIABA