Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

Security Shield 2012

Dernière mise à jour
12.11.2015 - 00h00 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard) - Mises à jour.

Security Shield 2012 - Pourquoi ne pas l'utiliser et comment le désinstaller.

Security Shield 2012
Security Shield 2012
Security Shield 2012    Security Shield 2012    Security Shield 2012    Security Shield 2012
 

Security Shield 2012Security Shield 2012Security Shield 2012


Security Shield 2012
Attention - Warning

Security Shield 2012 - Attention - Security Shield 2012     Security Shield 2012 - Warning - Security Shield 2012
Français - Security Shield 2012Ce logiciel appartient à une classe de logiciels à éviter, voire dangereux, faux, menteurs, crapuleux, d'attaque, telle que :
« Scareware »
« Crapware »
« Rogue »

Ne pas télécharger - Ne pas utiliser - Ne pas acheter - Ne pas tester.

English - Security Shield 2012This software belongs to a class of softwares to avoid, even dangerous, false, liars, villainous, of attack, such as:
"Scareware"
"Crapware"
"Rogue"

Do not download - Do not use - Do not buy - Do not try.


 
Security Shield 2012
E : 22/10/2009 – M : 01/06/2014
Classe
  Antivirus / Antitrojans / AntiSpyware, etc. …
Éditeur et Groupe
 
Description
Commentaires
 

Security Shield 2012 représente un risque sécuritaire. Cette application prétendue de sécurité rapporte, à l’occasion d’une analyse fictive (simulée) de votre ordinateur, des risques et menaces exagérés de l'ordinateur prétendument lourdement infecté. Cette application prétendue de sécurité invite alors l'utilisateur à acheter une version enregistrée du logiciel afin de supprimer les menaces signalées.


Security Shield 2012 est un scareware (prétendue analyse gratuits qui vous sort des résultats d'analyse exagérés (fictifs, forgés) et alarmants, destinés à vous faire peur, et vous demande de passer à la caisse pour acheter une clé d'activation et activer leur pseudo scanner afin d'éradiquer les erreurs (crapulerie - crapware !). Lorsqu'il est arrivé dans votre ordinateur en livraison liée à un autre téléchargement (Bundle), il est également qualifié de PUP.

Utilise plusieurs noms
Security Shield 2012

Security Shield 2012 est connu sous divers noms :

Principe d'un même logiciel (clône) connu sous plusieurs noms

Lorsqu'un produit logiciel tente d'occuper le Web sous plusieurs noms (laissant croire à l'existence de plusieurs logiciels concurrents, parfois aux apparences légèrement différentes), au lieu de capitaliser sur un seul nom, c'est que ce logiciel n'a aucune qualité ni aucune notoriété. En étant présent sur le Web sous plusieurs noms, il s'agit d' « occuper le terrain » - de « ratisser large », une forme de SEO - Search Engine Optimisation - Optimisation pour moteurs de recherche agressive, apparentée au cybersquatting, dupant les moteurs de recherche et ceux qui les utilisent. Le but est de capturer et piéger le maximum d'internautes. Ce logiciel est donc, de part ses méthodes de diffusion, de mauvaise qualité et trompeur. Les développeurs de logiciels malveillants et les escros utilisent souvent cette méthode. Chaque fois qu'un logiciel est identifié comme étant le clone d'un autre, tous sont immédiatement considérés comme des tentatives de duperies. Le logiciel, son éditeur et son auteur sont immédiatement suspects. Security Shield 2012 est, à ce titre, un crapwares. Security Shield 2012 est inséré dans la crapthèque sous chacun de ses noms.

Logiciel trompeur (Rogue)
Security Shield 2012

Security Shield 2012 est un logiciel trompeur, un Rogue.

Principe d'un logiciel trompeur (Rogue)

Les logiciels trompeurs (classe de logiciels appelée Rogue dans le jargon de la sécurité informatique et contenant plusieurs sous-classes) prétendent découvrir quelque chose de dangereux, ou facteur de ralentissement, ou facteur de perte de place, ou facteur d'erreurs, etc. ... là où il n'y a rien à découvrir, afin de vous inquiéter et vous conduire à poursuivre par un test complet de l'ordinateur avec ce logiciel. Cela va se traduire par :

  • Le téléchargement et l'installation d'une à plusieurs malveillances (le logiciel trompeur agit en Cheval de Troie ou en Téléchargeur (downloader)). Ne pas confondre les "résultats trompeurs d'une démonstration biaisée" qui sont de faux résultats forgés (fabriqués), d'avec les faux positifs qui sont des résultats erronés (ce qui peut arriver) d'un utilitaire de confiance.
  • Un acte d'achat, sans réfléchir, de ce logiciel qui se révèle donc être une crapulerie (crapware). Cet acte d'achat ayant été poussé, provoqué, par le climat d'inquiétude et de peur succité chez l'utilisateur par ce crapware, il est, simultanément, qualifié de Scareware ! L'un va toujours avec l'autre.
On lira avantageusement l'article complet sur les Rogues, les différentes méthodes pour pénétrer un ordinateur, comment ils agissent, les différentes méthodes pour convaincre, quels enjeux économiques sous-tendent cet aspect criminel du Web (victimes, argent des Rogues, etc. ...).
Peur (Scareware)
Security Shield 2012

Security Shield 2012 est un logiciel dont la vente repose sur la peur (Scareware)

Principe des Scareware

Les vendeurs de scarewares tentent de vous faire peur, par diverses méthodes (techniques d'ingénierie sociale, démonstrations trompeuses, techniques de déstabilisation psychologique par le biais de fausses annonces alarmantes, publicités agressives et intrusives, pop-up annonçant la découverte de fausses erreurs, faux éléments graphiques faisant croire à la présence d'erreurs ou de malveillances ou de mauvais fonctionnement, fausses fenêtres d'alertes imitant de vraies alertes, faux avertissements, fausses alarmes, provocation de mouvements mécaniques comme l'ouverture d'un lecteur de cd/dvd, bluff, menaces, harcèlement, conseils, caractère d'urgence, pressions etc. ...). Ces logiciels de peur sont classés à : Scareware.

Ces cybercriminels tentent de vous affoler et alarmer afin de vous conduire vers un acte d'achat immédiat et irréfléchi.

Ne vous faites pas avoir par ces tentatives d'escroqueries ! Si vous avez un doute, consultez un assistant agréé sur un forum de conseils et de décontamination informatique de confiance.

En plus, vous allez découvrir que l’outil prétendument gratuit qui vous annonce tant de choses effrayantes n’est qu’une version de démonstration affichant des résultats imaginaires et que, pour pouvoir « éradiquer réellement ses inventions » (sic !), il faut payer, très cher, beaucoup plus cher que le prix des produits des ténors de la sécurité, cet outil totalement trompeur et parfaitement crapuleux. C’est une escroquerie, au sens propre du terme, une crapulerie utilisant des méthodes de ventes trompeuses, reposant sur la peur et l'abus de faiblesse. Ne donnez jamais suite à cette attaque ni à aucune autre de même nature.

Législation française sur les pratiques commerciales trompeuses

Code de la consommation

Partie législative
Livre Ier : Information des consommateurs et formation des contrats
Titre II : Pratiques commerciales
Chapitre Ier : Pratiques commerciales réglementées
Section 1 : Pratiques commerciales trompeuses et publicité

Article L121-1 - Extrait :
Une pratique commerciale est trompeuse .../... Lorsqu'elle repose sur des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur...

Faux positifs
Faux négatifs
Security Shield 2012

Security Shield 2012 produit trop d'erreurs de détections.

Un logiciel d'analyse peut, de manière admissible, produire quelques erreurs de détections, dans un sens ou dans l'autre, mais le taux d'erreurs doit être infiniment faible, sinon l'application est de mauvaise qualité et n'est pas admissible (irrecevable).

Principe des Faux négatifs et Faux positifs

L'outil produit des :

  • Faux négatifs - des parasites ou malveillances ou virus implantés, ou toutes autres recherches que le logiciel effectue, ne sont pas détectés et sont donc, par défaut, considérés comme sains et inoffensifs ou absents. Le principe général de la qualification en Faux négatifs est de ne pas détecter et taguer quelque chose qui devrait l'être. Le logiciel qui a produit cette erreur est pris en faute. S'il produit de grandes quantités de Faux négatifs, c'est un mauvais logiciel qu'il convient de ne pas utiliser.
  • Faux positifs - des logiciels ou composants parfaitement sains et inoffensifs sont détectés et tagués en parasites ou malveillances ou virus. Le principe général de la qualification en Faux positifs est de détecter et taguer un objet là où il n'y a pas lieu de le faire. Le logiciel qui a produit cette erreur est pris en faute. De très rares erreurs sont plus ou moins tolérables, mais si le logiciel produit de grandes quantités de Faux positifs, c'est un mauvais logiciel qu'il convient de ne pas utiliser. On peut se reporter, en ce qui concerne les Faux positifs des antivirus et des antimalwares, aux tableaux des Comparatifs antivirus Windows ou des Comparatifs antivirus Androïd dans lesquels les taux de Faux positifs de ces produits sont signalés.

Ne pas confondre les "résultats trompeurs" qui sont de faux résultats volontaires, forgés, (fictifs, fabriqués de manière crapuleuse, dans le but de vous faire peur et de vous conduire à acheter un produit qui est un scareware), d'avec les Faux positifs qui sont des résultats erronés provenant d'une analyse réelle par un utilitaire de confiance (antivirus ou antimalwares) plus ou moins bon.

Drive-by download
Security Shield 2012

Security Shield 2012 s'installe par Drive-by download

Security Shield 2012 s'installe silencieusement, à votre insu. Le cybercriminel utilise des failles de sécurité ou des scripts ou des contrôles ActiveX, ou des mécanismes publicitaires, etc. ... pour faire pénétrer du code (une application) dans un ordinateur. Cette pratique est globalement appelée Drive-by download.

Principe des Drive-by download

Drive-by download est l'une des méthodes utilisées pour pénétrer un ordinateur à l'insu de son propriétaire, aux fins d'installations de cybercriminalités.

Drive-by download signifie deux choses, chacune conduisant au téléchargement et à l'installation, dans un ordinateur, d'un logiciel informatique, depuis le réseau Internet.

  1. Les téléchargements autorisés par l'utilisateur, mais sans que celui-ci en comprenne les buts et les conséquences.
  2. Les téléchargements qui se produisent à l'insu de l'utilisateur.

Selon une étude publiée par ZDNet le 18 mai 2010, 1.300.000 publicités malicieuses seraient vues chaque jour avec 59% d'entre elles utilisant un "drive-by-download" conduisant, dans 41% des cas, à des faux logiciels de sécurité (des rogues ou crapwares). Google donne des chiffres similaires en estimant que les faux antivirus comptent pour 50% des malwares vendus au travers de publicités malicieuses.
Research: 1.3 million malicious ads viewed daily.

Cheval de Troie (Trojan)
Security Shield 2012

Ce crapware est utilisé en Cheval de Troie pour faire pénétrer des parasites, de quelque nature qu'ils soient, dans votre machine, à votre insu. C'est-à-dire qu'après avoir réussi à s'implanter, il implante à son tour, dans un second temps (en cascade), d'autres objets non sollicités et donc, par destination, malveillants. Cet usage en cheval de Troie peut être le fait même de l'auteur de Security Shield 2012 ou le fait d'une modification apportée à Security Shield 2012, à l'insu de son auteur, par un site de téléchargement crapuleux.

Site : Présence de certificats, sceaux, etc. ... non vérifiables
Security Shield 2012

Fausse certification Microsoft

Rappel : Le coup des tampons, certificats, garanties, agréments, 100% sans virus, Microsoft Partner, etc. ...

Dès qu'un tampon du genre "Approuvé par...", "Certifié par...", "100% machin chose", "Garantie par...", "Agréé par...", etc. ... et autres affichages de qualifications, etc. ... apparaît, il y a tout lieu de se méfier d'un produit qui a besoin de prouver, par des artifices, qu'il répond à une demande, qu'il est sain, qu'il est reconnu par d'illustres inconnus, etc. ... Il faut immédiatement penser à une fraude, une arnaque, une escroquerie... Tous ces doctes tampons ne sont que de belles images totalement fabriquées ou recopiées, se revendiquant d'organismes inconnus, voire fictifs, ou d'autorités réelles mais, évidemment, aucun lien n'est fourni pour aller vérifier cet imprimatur forgé, invérifiables, sans aucune signification sinon qu'il faut comprendre l'inverse du message qu'il prétend faire passer.

En ce qui concerne le tampon " Microsoft Partner " et tous ses dérivés (Silver, Gold, Microsoft Certified Partner, etc. ...), s'il n'y a pas un lien direct vers l'article décrivant la certification nominative de l'éditeur avec ses qualifications et la liste limitative des logiciels concernés lors de l'évaluation de la certification, sur le site https://partner.microsoft.com, cela signifie qu'il s'agit d'un faux, d'une imposture.
Version d'essai
Trial
 

Non ! Acte d'achat uniquement ! N'offre aucune possibilité d'évaluation du produit.

Comment Security Shield 2012 arrive dans un ordinateur

Security Shield 2012 est déployé (entre autres méthodes) en utilisant le parasite Zlob qui utilise sa propre méthode de propagation virale.

Le parasite de déploiement Zlob :

Méthodes de déploiement génériques

Logiciel matrice
Security Shield 2012 est fabriqué (dérivé) à partir d'une matrice. Cette matrice est appelée WinWebSec.

WinWebSec est la matrice d'une famille de logiciels crapuleux dont fait partie la variante Security Shield 2012

Illustrations
Comment supprimer Security Shield 2012
 



Procédure de décontamination

anti-malwares, anti-crapwares, anti-adwares

Comment supprimer Security Shield 2012

Pour supprimer Security Shield 2012, utilisez et suivez point par point la Procédure gratuite de décontamination anti-malwares, anti-adwares et anti-crapwares. Il s'agit d'une procédure générale de décontamination qui ne vise pas uniquement l'éradication de Security Shield 2012 mais de toutes les contaminations des types suivants qui pourraient se trouver présentes dans votre ordinateur :

  • Anti-malwares (malwares signifie " logiciels malveillants " et, plus généralement, " malveillances " - Plus d'informations sur la notion de malwares en lisant l'article Malwares)
  • Anti-adwares (adwares signifie " logiciels délivrant des publicités " (et pratiquant un espionnage intensif et temps réel de tous vos moindres faits et gestes, pudiquement appelée tracking) - Plus d'informations sur la notion d'adwares en lisant l'article Adwares)
  • Anti-crapwares (crapwares signifie " logiciels crapuleux " - Plus d'informations sur la notion de crapwares en lisant l'article Crapwares)
  • Anti-scarewares
  • Anti-rogues
  • Anti-fakes
  • Anti-PUP
  • Anti-Barres d'outils
  • Anti-Keylogger
  • Anti-Hijacker

Cette Procédure de décontamination utilise, dans un ordre spécifique, des outils entièrement gratuits et de grande notoriété dont, par exemple :

Une fois Security Shield 2012 supprimé

Une fois Security Shield 2012 supprimé, il convient de réfléchir et analyser ce qui a pu se passer en amont et risque de se passer en aval de l'attaque, afin d'y apporter des correctifs préventifs.

  • En amont, réfléchir à ce qui a permis que l'attaque intervienne. La décontamination qui a permis d'éradiquer Security Shield 2012 n'est pas un geste suffisant. Il faut trouver et comprendre pourquoi et comment, en amont, le parasite a pu pénétrer l'ordinateur et s'installer, puis corriger cette faille, qu'elle soit celle d'une attitude personnelle inconséquente ou celle d'une faille de sécurité d'un composant logiciel de l'ordinateur, sinon cela recommencera encore et encore.
  • En aval, réfléchir et d'imaginer ce qui risque de se passer. Il faut s'interroger sur les risques consécutifs à ce qu'a fait le parasite (mots de passe à changer, comptes bancaires à surveiller, etc. ...).

C'est le moment de lire et intégrer les recommandations de l'article : Attitude saine post contamination - Safe attitude.

Machines et adresses IPs
 
Analyse du code
  Résultat de l'analyse du code de Security Shield 2012 par VirusTotal (54 antivirus gratuits, instantannés et simultanés, en juillet 2014).


Advanced PC Shield 2012
AntiSpyware Pro 2009
AntiSpywarePro
AntiSpywarePro2009
Antiviral Factory 2013
Antivirus Security Pro
AntiVirus2008
Attentive Antivirus
AVASoft Antivirus Professional
AVASoft Professional Antivirus
Disk Antivirus Professional
Essential Cleaner
Live Security Platinum
MS Removal Tool
Personal Shield Pro
Security Cleaner
Security Shield
Security Shield 2012
Security Sphere 2012
Security Tool
Smart Fortress 2012
Smart Guard Protection
Smart Protection 2012
Smart Security
System Care Antivirus
System Doctor 2014
System Progressive Protection
System Security
System Tool
SystemProgressiveProtection
SystemSecurity
Total Security
Win 8 Security System
Winweb Security
WinWebSecurity
Xpantivirus2008
WinWebSec
Win Web Sec
Win Web Security




Autres analyses de variantes de Security Shield 2012 à lire sur le site de VirusTotal.
Variante 01 - Condensat : 87ca8084b455fc7c39129e07520510960aaea246912c5d91bcc62264c6f4824f

Variante 02 - Condensat : f244b6c0d5b64d2f86c505e1b48e294c3f296072d9848a222db90809e0eb49d8

Variante 03 - Condensat : 8085c828b6cc66a4929cd567bd629e13be5afdd168b4cce206683c58116196e7

Variante 04 - Condensat : dc9cada1c30d3d35ce59c1d7adc4fe3c3a25c7e55c568595739c64ed42ee9c46

Variante 05 - Condensat : dd8403e2c0cde780346ee233949c61353bc0c713ef19f0d9887c2a379c2125ce

Pour en savoir plus

Url du téléchargement
 
Domaine Whois et IP Whois


Tentatives de Whois sur des domaines possibles constitués du nom du logiciel suivi des TDL .com, .net et .org
Whois security_shield_2012.com
Whois security_shield_2012.net
Whois security_shield_2012.org
Ils en parlent
  Article McAfee
Article Malekal
Ils en parlent
Programme d'affiliation
 
Registrant
 
Registrar
 

 

How to get rid of Security Shield 2012Recherches avancées à propos de Security Shield 2012Security Shield 2012 uninstall guide

Googler dans un site
SiteGoogler sur le nomGoogler sur la famille
(Matrice)
Googler sur l'Editeur
Assiste Security Shield 2012 WinWebSec
VirusTotal Security Shield 2012 WinWebSec
HerdProtect Security Shield 2012 WinWebSec
Metascan Security Shield 2012 WinWebSec
Reason Core Security Shield 2012 WinWebSec
Symantec Security Shield 2012 WinWebSec
Kaspersky Security Shield 2012 WinWebSec
Kaspersky SecureList Security Shield 2012 WinWebSec
BleepingComputer Security Shield 2012 WinWebSec
SpywareInfo forum Security Shield 2012 WinWebSec
Malwarebytes Security Shield 2012 WinWebSec
EmsiSoft Security Shield 2012 WinWebSec
EmsiSoft IsThisFileSafe Security Shield 2012 WinWebSec
SpyBot Security Shield 2012 WinWebSec
ZHPDiag Security Shield 2012 WinWebSec
FreeFixer Security Shield 2012 WinWebSec
Spyware Warrior forum Security Shield 2012 WinWebSec
Wilders Security forum Security Shield 2012 WinWebSec
Microsoft Communauté Security Shield 2012 WinWebSec
Libellule Forum Security Shield 2012 WinWebSec
Malekal Forum Security Shield 2012 WinWebSec
PCAstuces Forum Security Shield 2012 WinWebSec
Zebulon Forum Security Shield 2012 WinWebSec
Security-x Forum Security Shield 2012 WinWebSec
AidoWeb Forum Security Shield 2012 WinWebSec
WayBack Machine Security Shield 2012 WinWebSec
Recherches en vrac
Nom du produit Matrice Editeur Groupe Domaine supposé en .com Une page supposée en .html
Google Security Shield 2012 WinWebSec Security Shield 2012.com security_shield_2012.html
Domaine Sous-domaine www IP
WayBack Machine www.
Google Safe Browsing www.
Norton Safe Web - NSW www.
AVG Threat Labs www.
WOT - Web Of Trust www.
VirusTotal www.
URLVoid www.
McAfee SiteAdvisor www.
Domaine Whois IP Whois Reverse IP
Webhosting







DomainTools







GoDaddy







website.informer







PagesInventory







#Security Shield 2012, #security_shield_2012, #Winwebsec

 Comment supprimer Security Shield 2012

Contact à propos de cette fiche

Français - Security Shield 2012 Contact informatif à propos de cette fiche :
Afin de fournir une information correcte, précise et à jour, j'encourage l'éditeur de ce produit ou service à me contacter si la moindre partie de cette fiche est à réviser.

Français - Security Shield 2012 Informative contact about this card:
In order to provide correct, accurate and up to date information, I encourage the editor of this product or service to contact me if any part of this card is to be revised.

 

Comment supprimer Security Shield 2012Sécurité informatique - Comment je me fais avoirComment supprimer Security Shield 2012

Comment supprimer Security Shield 2012Contre-mesuresComment supprimer Security Shield 2012

Comment supprimer Security Shield 2012Derrière le rideauComment supprimer Security Shield 2012

Comment supprimer Security Shield 2012RéférencesComment supprimer Security Shield 2012

Comment supprimer Security Shield 2012RessourcesComment supprimer Security Shield 2012

FAQ Comment supprimer Security Shield 2012FAQFAQ Comment supprimer Security Shield 2012

Avis sur Security Shield 2012
Security Shield 2012 sain ou dangereux
Comment désinstaller Security Shield 2012
Comment supprimer Security Shield 2012
Supprimer le malware Security Shield 2012
Supprimer le virus Security Shield 2012
Comment effacer Security Shield 2012
Virus Security Shield 2012
Security Shield 2012 : Guide de désinstallation
Security Shield 2012 : Removal Guide
Security Shield 2012 qu'est-ce que c'est
How to uninstall Security Shield 2012
Eradiquer Virus Security Shield 2012
Delete Security Shield 2012
How to remove Security Shield 2012
Remove Security Shield 2012 from my PC
Remove Security Shield 2012 malware
Step by step removal guide for Security Shield 2012
Uninstall Security Shield 2012
Uninstall Security Shield 2012 Malware
Security Shield 2012 fake alert
Security Shield 2012 keys
Security Shield 2012 license key
Security Shield 2012 Removal
Security Shield 2012 Virus
Get rid of Security Shield 2012
#Security Shield 2012, #security_shield_2012, #Winwebsec