Alertes de sécurité en cours Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

Codes de contrôle de parité et codes correcteurs d'erreurs

Dernière mise à jour : 2017-04-28T00:00 - 28.04.2017
01.04.2012 - 00h00 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard) - Mise à jour de notre article antérieur (versions 1997-2007)

Les codes de contrôle de parité et les codes correcteurs d'erreurs permettent de s'assurer qu'une donnée transmise ne s'est pas dégradée durant sont transport.

Codes de contrôle de parité et codes correcteurs d'erreursCodes de contrôle de paritéCodes de contrôle de parité et codes correcteurs d'erreurs

Le contrôle de parité est l'approche la plus simple du contrôle d'intégrité. C'est un contrôle assez primaire et permettant de decéler la modification d'un nombre, pair ou impair, de bits dans un "mot" (généralement un octet). Utilisé dans les mémoire RAM des ordinateurs, un bit additionnel à chaque mot de la RAM (mots de 8 bits ou octets, ou mots de 16 bits etc. ...) et positionné à 0 ou à 1 de manière à ce que le total des bits à 1 soit pair avant que le mot ne soit envoyé dans un autre emplacement. A l'arrivée, si cette parité n'est pas vérifiée, la donnée a été déformée durant sont transport ou un mot de la RAM est défaillant. Le renvoie est demandé. Les constructeurs d'ordinateurs choisissent ce qu'ils préfèrent : contrôle de parité ou d'imparité, portant sur les 0 ou les 1, peut importe, le résultat est le même.

Les chiffres clé (condensats - hashcode) (type MD-5, SHA-1, SHA-256 etc. ...) permettent de s'assurer qu'une donnée est intègre, qu'elle ne s'est pas dégradée ou n'a pas été modifiée si son hashcode au départ et à l'arrivée sont identiques. C'est un contrôle d'intégrité simple (appliquable à des données de longueurs quelconques).

Codes correcteurs d'erreurs - ECCCodes correcteurs d'erreurs - ECCCodes correcteurs d'erreurs - ECC

Les codes correcteurs d'erreurs vont au-dela du contrôle d'intégrité d'une donnée en permettent de la reconstruire si elle est dégradée. Cela s'applique à chacune des unités les plus simples de données (à chaque mot de 8 ou 16 bits par exemple).

Le coût (financier) de l'implémentation de codes ECC est très élevé, surtout pour la mémoire RAM. Chaque mot et prolongé de plusieurs bits permettant de détecter et reconstruire le contenu du mot en cas de perte ou de déformation des données durant leur transport.

Les cartes mères d'ordinateurs de type PC, supportant les mémoires RAM à code correcteurs d'erreurs et la logique de correction, sont rares (si tant est qu'elles existent encore). Le principe consiste à ajouter de l'information permettant de vérifier et corriger l'erreur, ces données ajoutées alourdissant la quantité de mémoire utilisée et la quantité de données transférées d'où un coût plus élevé incompatible avec les contraintes économiques du client "grand public" et un temps de calcul additionnel induisant un ralentissement de la productivité de l'ordinateur ou une augmentation de puissance pour une produvtivité identique, ce qui inclue encore une fois une augmenttion du coût.

L'alphabet phonétique de l'OTAN est assimilable à un code correcteur d'erreurL'alphabet phonétique de l'OTAN est assimilable à un code correcteur d'erreurL'alphabet phonétique de l'OTAN est assimilable à un code correcteur d'erreur

Dans l'ordre d'idée de l'ajout d'informations pour s'assurer que l'information envoyée est bien comprise à l'identique à l'arivée, et peut être reconstituée en cas de déformation, même importante, durant son transport, il y a l'Alphabet phonétique de l'OTAN. Envoyer le mot "PTC" par onde radio est bref mais peut être incompréhensible à l'arrivée si la transmission est de mauvaise qualité. Envoyer Papa Tango Charlie est beaucoup plus long (compté en caractères, cela représente 18 caractères au lieu de 3) mais la logique d'interprétation et de déduction (du cerveau humain), à l'arrivée, permettra de reconstituer le mot "PTC" même en cas de "bruits" importants sur la ligne.

Code ECC (error checking and correcting) (parfois, erroné : Error-correcting code)
Code de Reed-Solomon

Sécurité informatique - Comment je me fais avoir - Comment ne pas me faire avoirSécurité informatique - Comment je me fais avoir - Comment ne pas me faire avoirSécurité informatique - Comment je me fais avoir - Comment ne pas me faire avoir

Contre mesuresContre-mesures" Contre mesures "

Derrière le rideauDerrière le rideauDerrière le rideau

RéférencesRéférences" Références "

RessourcesRessources" Ressources "

 Requêtes similairesRequêtes similaires" Requêtes similaires "