Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique préventive - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

Brilliant Digital, AltNet et l'histoire de KaZaA

Brilliant Digital, AltNet et l'histoire de KaZaA

 - Brilliant Digital, AltNet et l'histoire de KaZaA Brilliant Digital, AltNet et l'histoire de KaZaAEcrire à Assiste.com -  - Brilliant Digital, AltNet et l'histoire de KaZaA

La saga de KaZaA a commencé en 2000 avec ses inventeurs initiaux, des programmeurs estoniens de BlueMoon Interactive, dirigés par l'un des co-fondateurs de BlueMoon, Jaan Tallinn (qui va inventer Skype 2 ans plus tard).

La technologie de réseau P2P FastTrack, sur laquelle va s'appuyer KaZaA, est développée au sein d'une société appelée FastTrack, et par ses fondateurs, Niklas Zennström and Janus Friis.

Voir le § FastTrack - Histoire dans l'article sur FastTrack et sa technologie réseau.

L'équipe de BlueMoon Interactive dirigée par Jaan Tallinn n'est pas n'importe qui :

L'équipe qui a inventé et développé KaZaA est la même équipe qui va coopérer au développement de Skype, en 2002/2003, avec les créateurs de Skype, Jaan Tallinn de BlueMoon Interactive avec le suédois Niklas Zennström et le danois Janus Friis qui ont fondé la société néerlandaise Consumer Empowerment.

KaZaA est gratuit et est utilisé pour échanger des fichiers de toutes natures, mais ce sont essentiellement (exclusivement) des fichiers musicaux compressés en MP3, des vidéos, des documents et des applications informatiques qui sont " partagés " (piratés).

La gratuité de KaZaA est assurée par une méthode de financement pour le moins controversée et combattue : le " paquet cadeau " (bundle). Les " cadeaux " sont des implantations de malveillances, essentiellement de type adwares et spywares, en quantité invraissemblable (nonobstant le " No Spyware " affiché en gros sur le site de KaZaA). La décontamination de l'ordinateur empêche le fonctionnement de KaZaA. Les utilisateurs sont tellement addict au piratage qu'ils préfèrent réinstaller KaZaA et tous ses spywares plutôt que de se passer de piratage.

BlueMoon Interactive vend FastTrack et KaZaA à la société néerlandaise Consumer Empowerment (Zennström et Friis).

En 2001, Napster (le plus grand site de partage au monde, utilisant la première génération des technologies de partage, centralisée) ferme sous le coup d'un procès et laisse le champ libre aux quatre principaux clients de P2P s'appuyant sur la seconde génération de partage, décentralisée, la technologie réseau FastTrack : KaZaA, Grokster, Morpheus et iMesh. Mais c'est KaZaA qui tire son épingle du jeu.

En 2001, deux procès coup sur coup tombent sur Consumer Empowerment qui vend alors partiellement KaZaA à Sharman Networks, une société créée à cet effet et dont l’activité principale se passe en Australie mais dont le siège est aux iles Vanuatu. Consumer Empowerment conserve quelque influence sur FastTrack et KaZaA. Consumer Empowerment applique à sa stratégie industrielle et commerciale sa propre stratégie de décentralisation et dispersion de sa technologie FastTrack ! Le PDG de Sharman Networks est Nikki Hemming.

FastTrack et KaZaA commencent leur nébuleuse et commencent à devenir difficile à cerner (et à poursuivre juridiquement).

La saga KaZaA, AltNet et Brilliant Digital commence.

Brilliant Digital Entertainment, BDE, a développé :

  • B3D, un logiciel 3D (trois dimensions) permettant de produire des bannières publicitaires en 3D,
  • Brilliant Digital Projector, une visionneuse 3D distribuée sous forme d'un utilitaire gratuit à implanter dans les ordinateurs du monde entier, nécessaire pour lire les bannières produites par B3D, et les projeter sur les écrans des internautes. Si KaZaA est le cheval de Troie servant à déployer Brilliant Digital Projector, c'est Brilliant Digital Projector qui est un cheval de Troie de second niveau, servant à déployer la technologie d'AltNet (le réseau de P2P FastTrack) qui va s'approprier les ordinateurs des utilisateurs de KaZaA à leur insu, (Grokster et iMesh utilisant aussi FastTrack), et constituer un immense BotNet pour :
    • Faire du calcul distribué de manière cachée
    • Utiliser la bande passante de ces utilisateurs de manière cachée
    La régie publicitaire Brilliant Digital s'offre un réseau de millions d'ordinateurs et de millions de connexions Internet gratuitement et facture ses clients, les annonceurs publicitaires.

    On peut lire, dans le rapport annuel des comptes Brilliant Digital Entertainment, où cette société fait un appel de fonds auprès de ses actionnaires, l'angoisse qu'ils ont de déployer le plus rapidement possible, voire de manière universelle, la technologie scélérate d'AltNet, FastTrack, grâce à KaZaA (et d'autres - il y a deux autres grands clients de P2P utilisant le réseau AltNet (la technologie FastTrack) : Grokster et iMesh).
BDE vend :
  • Des licences de leur technologie serveur 3D à des sites serveurs de publicité pour leur permettre de vendre et servir des publicités utilisant leur format 3D propriétaire
  • Des licences de leur technologie 3D, "b3d Studio" et "b3d Studio Pro" à des studios de création 3D et des développeurs de contenu pour Internet
BDE a commencé à distribuer la visionneuse Brilliant Digital Projector au 3ème trimestre 2001 à travers 2 grands réseaux de peer-to-peer, KaZaA network (opérateur : Consumer Empowerment B.V.) et Morpheus network (opérateur : StreamCast Networks). La manœuvre de Brilliant Digital Entertainment, BDE, est extrêmement fine et son CEO, Kevin Bermeister, doit déjà sentir le souffle de son boulet faire vaciller la société KaZaA network (Consumer Empowerment B.V.) qui va disparaître et dont il rachètera la marque et le relancera en 2008. Les accords sont donc passés très tôt entre BDE, société californienne et KaZaA BV, société néerlandaise. KaZaA BV n'a d'ailleurs jamais caché que leur modèle économique reposait justement sur la monétisation par le sponsoring se traduisant par l'implantation, rémunérée, de logiciels tiers inattendus et indésirables, dont des adwares, des outils de tracking et des spywares, dans les machines de ses utilisateurs, en deux temps :

On retrouve la visionneuse Brilliant Digital Projector, dont le comportement masqué en outil de tracking est l'essentiel de son comportement, sous forme, entre autres nombreuses traces quasi indélébiles dans nos ordinateurs, d'un fichier bdeviewer.exe. Et, comme le phœnix, chaque fois qu'on essaie de l'effacer, il renaît de ses cendres. C'est un outil similaire à Onflow, une autre visionneuse dont le comportement masqué en outil de tracking est l'essentiel de son comportement.

La visionneuse Brilliant Digital Projector, déposée dans les ordinateurs par le cheval de Troie qu'est KaZaA, agit à son tour en cheval de Troie au second degré et embarque avec elle AltNet. AltNet peut, à lui seul, faire tout ce qu'il veut de notre ordinateur, y compris transformer notre ordinateur en un nœud d'un réseau privé, exploitant notre bande passante, nos surfaces disques et notre puissance de calcul sans nous prévenir et sans nous payer le moindre loyer !!! Il ne s'agit plus de partage de fichiers mais d'Informatique distribuée sur un réseau totalement séparé de celui de l'hôte (réseau KaZaA ou autres réseaux utilisant la même technologie FastTrack (un réseau peer-to-peer utilisé, entre autres, par les clients de peer-to-peer KaZaA, iMesh, Morpheus et Grokster)). Les ordinateurs infestés par AltNet deviennent des zombies dans un BotNet fonctionnant en P2P.

Informatique distribuée - Calcul distribué
Certains organismes t laboratoires de recherches scientifiques avancées, ayant besoin de puissances de calcul colossales, essaient, sans trop de succès, d'utiliser nos ordinateurs en nous demandant poliment, avec tout le respect qu'ils nous doivent et que nous leur devons, d'installer un petit programme pour pouvoir exploiter nos temps morts, lorsque nous sommes connectés ou non, afin de tenter de décoder des flots de signaux extra terrestre ou de tenter de trouver une solution à des maladies terribles comme la myopathie. Là, il suffit de regarder ses enfants dans les yeux pour crier, OUI, c'est leur avenir, c'est pour eux, pour demain. Lire Calcul distribué et des exemples de ces usages.

Mais là, Brilliant Digital prend tous les internautes pour des cons, s'implante en force, dans notre dos, sans vaseline. Ce que cela représente ? Il faut savoir qu'à lui seul, KaZaA, par exemple, en une seule semaine, a été installé sur 2.600.000 ordinateurs (et ce, uniquement à partir du site de téléchargement du CNET or il y en a beaucoup d'autres). Brilliant Digital Entertainment prend donc des dizaines de millions d'ordinateurs pour les siens. STOP !!!

Cette nouvelle fonctionnalité attachée à la visionneuse 3D depuis février 2002 est connue sous le nom de "Altnet Secureinstall" et a été activée début mai 2002. Elle se connecte aux réseaux peer-to-peer utilisant la technologie FastTrack et aux serveurs, automatiquement, indépendamment du logiciel de peer-to-peer (KaZaA, Morpheus et Grokster entre autres), que celui-ci soit activé ou non, et persiste sur nos ordinateurs même lorsque son hôte initial (KaZaA, Morpheus, Grokster etc. ...) est désinstallé. Elle s'auto met à jour y compris pour y ajouter de nouvelles fonctionnalités. (Déclarations de Kevin Bermeister, l'un des directeurs (CEO - Chief Executive Officer) de Brilliant Digital).

De toutes les sociétés qui font de l'argent sur le dos des internautes dans le monde de l'échange de fichiers (KaZaA, Morpheus, Grokster, LimeWire ...), BDE est la plus ambitieuse. Son projet est mûrement réfléchi de longue date. En 2001, la technologie 3D de Brilliant Digital Entertainment est attachée à KaZaA alors propriété de KaZaA BV, une société néerlandaise dont la technologie de partage de fichiers, FastTrack, est utilisée par KaZaA, Morpheus (de StreamCast) et Grokster entre autres.

KaZaA BV décide, fin 2001, de ne plus être un acteur de ce réseau. En fait, un jugement du 29 novembre 2001 intenté par Buma Stemra, une société de gestion collective des droits, condamne KaZaA BV à de lourdes pénalités journalières. D'autres actions sont également intentées par l'industrie cinématographique et la RIAA. KaZaA BV est condamnée à une amende de 45.000 € par jour (40.000 Us$), suspend la distribution du logiciel KaZaA et cherche alors à vendre le logiciel KaZaA. Kevin Bermeister, le CEO de Brilliant Digital, joue les entremetteurs et présente KaZaA BV à Nicola Hemming, une de ses anciennes associées (dans Sega World Sydney, un parc qui fit faillite en 1998) et fondatrice de la société Sharman Networks, une société de droit australien, basée aux Iles Vanuatu. Nicola Hemming décide d'acheter le produit KaZaA fin janvier 2002 avec tous ses accords de licences dont celui avec BDE. Le deal, annoncé le lundi 21 janvier 2002, inclus le site Web KaZaA.com, la marque et le logo KaZaA et la licence FastTrack BV (les termes - dont le montant de la transaction - n'ont pas été révélés). Sharman Networks à réactivé immédiatement la distribution de KaZaA.

En même temps, par une pirouette, les fondateurs et propriétaires de KaZaA BV en déconfiture juridique, à travers une société nommée Blastoise, garde la maîtrise de la technologie peer-to-peer sous jacente appelée FastTrack (mise au point par Niklas Zennstrom). KaZaA BV, qui détenait directement ou indirectement le logiciel KaZaA et la technologie FastTrack, devient une coquille vide afin de circonvenir les décisions de justice. Au même moment, la technologie FastTrack est sournoisement modifiée et la licence précédemment accordée à Morpheus est retirée alors que simultanément apparaît un logiciel de migration des utilisateurs de Morpheus vers KaZaA - exit Morpheus, l'ex allié, qui mettra 2 mois à s'en remettre, mal.

Ensuite cela devient obscur et relève de la haute finance et de gymnastiques de multinationales sur fond de procès des Majors du monde de la musique. Brilliant Digital crée en février 2002 une nouvelle société, Brilliant P2P Inc., qui change de nom plus tard pour s'appeler Altnet Inc.

Blastoise (l'équipe initiale de KaZaA BV parti avec la technologie peer-to-peer FastTrack), prend 49% des parts d'Altnet. Un opérateur, sous le nom de Joltid, pour le compte de Blastoise et/ou pour le compte personnel des transfuges de KaZaA BV, vend une licence FastTrack à AltNet (annonce du 1er avril 2002). AltNet se rapproche alors d'un géant de la pub bien connu pour donner des boutons aux internautes, DoubleClick, et déclare pouvoir accélérer les temps de chargement des pubs de DoubleClick qui ne se sert, pour l'instant, que d'un seul serveur central. Il se trouve que Brillant Digital, la "maison mère", est un opérateur certifié DoubleClick.

Dans une incroyable déclaration, Altnet annonce :

"Des millions d'ordinateurs sont connectés à chaque instant sur Internet, chacun avec des réserves en puissance de calcul, capacités de stockage et bande passante inutilisée. A travers Altnet, nous allons créer un réseau privé de type peer-to-peer pour permettre à nos clients d'accéder et d'utiliser ces excès de puissances de calcul, de capacités de stockage et bande passante inutilisée, pour diverses applications."

Si nous lisons aussi entre les lignes dans le reste de sa déclaration, il est également question d'utiliser la mémoire ram de nos ordinateurs en tant que mémoire cache de leur réseau.

On ne rêve pas !!! Altnet va vendre mes surfaces disques, ma réserve de ram, ma puissance de calcul et ma bande passante à ses clients !!!

Et ces sociétés font de la fuite en avant pour échapper aux décisions de justice : par exemple Sharman Networks, nouveau propriétaire de KaZaA, n'a pas encore été poursuivie dans le cadre du pillage du répertoire musical en MP3. Les propriétaires de ces sociétés se font du fric en se revendant les licences de leurs logiciels et technologies (les actifs des sociétés en passe de perdre leurs procès) à des sociétés juste crées avant que ne tombe un couperet de justice (une forme de « cavalerie »). Ces nouvelles structures apparaissent dans une autre de ces zones (pays) juridiquement peu accessibles tandis que le Web est planétaire et qu'ils nous exploitent (c'est nous qui travaillons pour eux, même pas au noir puisque nous ne sommes pas rémunérés du tout).

Entre temps, le 28 mars 2002, KaZaA gagne son procès contre Buma Stemra. Il a finalement été arbitré par la justice néerlandaise que KaZaA ne pouvait être tenu légalement responsable de l'utilisation frauduleuse qui est faite de son logiciel par ses utilisateurs téléchargeant des œuvres protégées.

... comme le dit, pas très clairement, la licence d'acceptation (si si, une licence... où vous acceptez de devenir un zombie dans un BotNet) avant l'installation de KaZaA... à partir de mai 2002, Altnet (KaZaA) peut :

  • se servir de la puissance de calcul non-utilisé de notre ordinateur
  • se servir de la bande passante non-utilisée de notre connexion Internet
  • se servir de l'espace libre de notre disque dur à sa guise y compris pour y installer des fichiers ou copier les nôtres,
  • communiquer toutes nos habitudes Internet,
  • faire ouvrir les pubs avant le reste des pages web que nous visitons, avec la publicité qu'il choisit lui-même, selon nos habitudes...

POUR RÉSUMER...CETTE MALVEILLANCE ET ESPION EST LE PIRE JAMAIS DÉVOILÉ...

KaZaA :

En ce qui concerne KaZaA, le plus célèbre (actuellement - 2002) logiciel de partage de fichiers entre particuliers (peer to peer ou P2P pour échange, entre autre, de fichiers musicaux MP3), il embarque avec lui, outre AltNet, beaucoup d'autres espions dont Cydoor - KaZaA est une mine d'espions, une véritable vitrine, ils y sont presque tous - voir le test KaZaA et ses espions. Il existe une version pirate de KaZaA nettoyée de ses espions, KaZaA Lite. Attention, certains disent que KaZaA Lite n'est pas à 100% sans espions (ce qui semble faux car, en fait, l'un des espions a été désinstallé en utilisant la technique du leurre désactivé et même Ad-Aware, le célèbre anti-espion, croit voir le spyware). Toutefois, info ou intox, la société exploitant le logiciel KaZaA parle d'intenter des procès (on ne sait contre qui d'ailleurs ?) pour empêcher l'utilisation de KaZaA Lite (qui est arrêté en décembre 2003 sous la simple menace de procès - mais des clones émergent aussitôt : Kazaa Lite Revolution et Kazaa Lite Resurrection).

Morpheus

Morpheus aurait cessé de distribuer l'espion de BDE depuis 2002. On le comprend car sa perte de licence FastTrack est attribuée à BDE.

Pour ceux qui sont à l'aise avec la langue de William Shakespeare, voici le rapport annuel des comptes Brilliant Digital Entertainment - c'est édifiant car il est clairement annoncé aux actionnaires les intentions en matière de réseau et de vol d'ordinateurs ainsi que l'angoisse qu'ils ont d'avoir la dissémination la plus totale possible de leur lecteur / cheval de Troie, la visionneuse 3D Brilliant Digital Projector.

Epilogue :

KaZaA ferme en septembre 2005 après une lourde condamnation en justice. En 2009 est mis en place un KaZaA exclusivement dédié à la distribution légale de musiques et films sous forme d'abonnement mensuel et téléchargement illimité. KaZaA disparaît définitivement en août 2012.

Brilliant Digital, AltNet et l'histoire de KaZaA - Brilliant Digital, AltNet et l'histoire de KaZaA

Brilliant Digital, AltNet et l'histoire de KaZaA - Ressources RessourcesBrilliant Digital, AltNet et l'histoire de KaZaA - Ressources Brilliant Digital, AltNet et l'histoire de KaZaA