Alertes de sécurité en cours Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

Bitcoin

Dernière mise à jour : 2017-04-28T00:00 - 28.04.2017
19.03.2014 - 19h12 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard) - Mise à jour

Bitcoin est une crypto-monnaie, une monnaie virtuelle. Elle servirait à spéculer, à blanchir l'argent de la drogue et, peut-être, à faciliter le financement d'activités terroristes.

BitcoinBitcoinBitcoin

Une tempête médiatique se met à parler partout du Bitcoin (avril 2013). De quoi s'agit-il.

Bitcoin est un protocole de communication Internet (comme le sont les protocoles Torrent, TOR, etc. ...), fonctionnant en peer to peer (P2P - sans aucun système centralisé), créé en 2009 par une personne inconnue (on ne connait que son pseudonyme : « Satoshi Nakamoto »), utilisé pour faire des transactions financières sur un réseau de transactions appelé Bitcoin, dans une monnaie virtuelle appelée Bitcoin. Il s'agit d'un tout indissociable. L'un n'existe pas sans l'autre. La monnaie Bitcoin est totalement immatérielle. On ne peut pas la saisir matériellement et on ne peut pas arrêter le réseau Bitcoin, comme on ne peut pas arrêter le réseau Torrent. Dans l'un comme dans l'autre, ce qui se passe sur ces réseaux peut être bien ou mal, mais le seul moyen de l'arrêter et de couper tout l'Internet.

Bitcoin est une crypto-monnaie expérimentale. Toutes les expériences précédentes (DigiCash, ...) ont échoué et ont disparu.

Bitcoin est et doit être considéré comme quelque chose d'expérimental sur le Web. Si vous souhaitez y toucher, il est fortement recommandé de n'y investir que ce que vous pouvez vous permettre de perdre.

Représentation sous une forme qui n'existe pas et n'existera jamais, une pièce de monnaie, d'un Bitcoin
L'une des innombrables représentations d'un Bitcoin sous forme d'une pièce de monnaie, une forme qui n'existe pas et n'existera jamais

Le protocole Bitcoin prévoie, dans sa définition, une limitation arbitraire de la quantité de Bitcoins circulant. Il ne sera émis, à terme, " que " 21 millions de Bitcoins, lorsque le système sera totalement déployé, en 2140. Actuellement (2014), il n'y a qu'environ la moitié de la masse monétaire Bitcoin en circulation (11 millions de Bitcoins). Les Bitcoins ont été " émis " à raison de 50 Bitcoins toutes les dix minutes, durant les 4 premières années, puis ce nombre est divisé par deux (actuellement 25 Bitcoins sont émis toutes les dix minutes) tous les 4 ans jusqu'à mise en circulation de la totalité de la masse monétaire prévue par son protocole publié en 2009.

Les Bitcoins ainsi créés, les Bitcoins " initiaux ", sont offerts à des personnes appelés "mineurs " dotés de " processeurs du réseau " (les nœuds indispensables à l'infrastructure du réseau Bitcoin et à son fonctionnement pérenne). Il s'agit de personnes mettant à disposition du réseau Bitcoin du temps calcul pour l'exploitation d'un logiciel spécial Bitcoin qui vérifie et certifie les transactions Bitcoin. La technologie sous-jacente inventée pour le réseau Bitcoin est appelé « BlockChain » (ou « Block Chain ») et se répend depuis à tous les domaines.

Les " mineurs " reçoivent les Bitcoins " émis " (ils déterrent les Bitcoins initiaux) proportionnellement à la puissance de calcul offerte au réseau Bitcoin (un système de loterie est également mis à contribution). Ces " mineurs " sont donc plutôt des informaticiens dotés d'un centre de calcul (les " processeurs du réseau ") et leurs moyens sont des clusters d'ordinateurs spéciaux (utilisant, initialement, les puissances de calcul des cartes graphiques et, plus récemment, des processeurs spéciaux dédiés Bitcoin, produits par le chinois Avalon et l’américain AsicMiner) dans des salles climatisées, avec alimentation régulée...

Ne songez pas à devenir " mineur " avec votre ordinateur personnel, bien qu'il existe des solutions, comme aligner des dizaines de cartes graphiques Sapphire R9 à 500 € pièce (avec un logiciel de minage CPU/GPU), ou des clés USB (telles les Block Erupter USB ASICMiner), qui permettent non pas d'être un " mineur " mais d'offrir un peu de puissance de calcul à un " processeur du réseau " qui en retire les bénéfices et ne vous ristourne que de la roupie de sansonnet. Voir Générer des Bitcoins. Certaines " solutions " coûtent plus cher en consommation électrique et climatisation qu'elles ne rapportent en Bitcoin.

Pour passer du monde de l'argent " classique " (monnaies réelles comme les €, $, Yens, Roubles, ...), au monde virtuel, et inversement (pour acheter ou vendre du Bitcoin), il faut passer par des places de marché (des plates-formes d’échange). Elles se présentent sous la forme de sites Internet d'intermédiation. C'est là que les problèmes commencent : Les intermédiaires prennent en moyenne 3% de frais de commissions, mais on voit des places prendre jusqu'à 40% et mettre jusqu'à trois mois à payer. Il existe probablement des sites d'intermédiation qui sont des cybercriminalités pures, qui encaissent et ne paieront ou ne rembourseront jamais. Ces sites et vos transactions sont sujets à des attaques et aucune garantie ou assurance n'existe. Les plateformes sont souvent localisées dans des paradis juridiques et fiscaux.

Ce sont les possesseurs des Bitcoins initiaux, les " mineurs " avec leurs " processeurs du réseau ", au sommet de la pyramide, qui mettent des Bitcoins sur le marché.

La rareté des Bitcoins favorise une croissance artificielle d'un cours ne reposant sur aucune réalité économique mais uniquement sur un comportement spéculatif. Le cours du Bitcoin n'est fondé que sur l'offre et la demande. Pour pouvoir utiliser des Bitcoins, il faut en acheter. Comme ils sont rares, il faut se les arracher et leur " valeur " monte. Comme les transactions en Bitcoins sont totalement anonymes, une partie, sans doute très importante, des Bitcoins en circulation, est immédiatement utilisée pour du blanchiment d'argent salle, du trafic d'armes et de drogues, etc. ... De temps en temps, les polices, comme le FBI, frappent, et les scandales éclatent. Conséquence - certains cherchent à vendre leurs Bitcoins pour retrouver de l'argent " classique " (Euro, Dollars, Roubles, Yens, etc. ...) et les cours du Bitcoin s'effondrent.

La totalité des attaques par cryptowares (prise en otage de tous vos fichiers qui sont cryptés par un cybercriminel) demandent le paiement d'une rançon en Bitcoins (en utilisant le réseau totalement anomyme TOR).

Effondrement du cours du Bitcoin avec la fermeture de Silk Road, site de vente de drogues, armes, contrats d'assassinats, etc. ... payable uniquement en Bitcoin - L'État Américain saisi (et devient propriétaire de) 26 000 bitcoin, soit 0,2 % du total en circulation à l'époque
Effondrement du cours du Bitcoin avec la fermeture de Silk Road, site de vente de drogues, armes, contrats d'assassinats, etc. ... payable uniquement en Bitcoin - L'État Américain saisi (et devient propriétaire de) 26 000 Bitcoins, soit 0,2 % du total en circulation à l'époque

Effondrement du cours du Bitcoin avec la fermeture de la plateforme d'intermédiation MTGox qui aurait perdu 440 millions de dollars
Effondrement du cours du Bitcoin avec la fermeture de la plateforme d'intermédiation MTGox qui aurait perdu 440 millions de dollars

Faut-il acheter du Bitcoin après un scandale, lorsque les cours sont au plus bas ? Faut-il vendre ses Bitcoins lorsque les cours sont hauts ? Faut-il ne jamais mettre le doigt dans cet engrenage ?

Il est évident que les plateformes d'intermédiation, dont aucune n'est adossée à un système d'assurance ou d'auto-assurance, ne seront jamais en mesure de rembourser (de vous racheter) 1 seul Bitcoin, alors qu'elles vous l'auraient vendu peu avant au plus bas et qu'il est maintenant au plus haut. Tout ce que l'on peut craindre d'un tel système est la demande de retour aux monnaies sonnantes et trébuchantes de tous les détenteurs de Bitcoin qui chercheraient à les vendre, sonnant la faillite totale de ce qui s'apparenterait alors à une immense chaîne de Ponzi. Les détracteurs disent alors que le fonctionnement actuel du système permet seulement à certains utilisateurs de dire " ça marche ", avant la disparition des fondateurs, anonymes, qui, eux, auront encaissé les mises de fonds perdues des internautes. Il est vrai que les " utilisateurs " ont tout intérêt à dire et répéter partout que ça marche s'ils ne veulent pas se tirer une balle dans le pied. Ils agiraient ainsi en recruteurs, en quasi parrains des gogos qui, espèrent-ils, vont permettre au système de tenir encore un peu et de rembourser ce qu'ils y ont mis.

Le fait que le logiciel de gestion Bitcoin soit Libre et Open Source induit en erreur en laissant entendre qu'il n'y a pas d'entourloupe possible. Mais en quoi l'étalage de la mécanique d'un système permet-elle au couillon de comprendre ce qui peut en être fait ? Lisez le document expliquant et tentant de convaincre d'utiliser une chaîne pyramidale. Toute la mécanique est expliquée ! Les couillons ne comprennent pas, au contraire, ils sont convaincus !

Cours du Bitcoin
Bitcoin charts

Banque de France - Communiqué de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR)

Service Communication de l’ACPR
Geneviève Marc
Tél. : + 33 (0)1 49 95 42 59 ou + 33 (0)1 49 95 40 29 1 / 2

Communiqué de presse
Paris, le 29/01/2014

Communiqué de presse de l'ACPR relatif aux opérations sur Bitcoins en France

Le développement du Bitcoin, et plus largement des monnaies virtuelles, le nombre d'alertes, en particulier criminelles, constatées notamment aux États-Unis, les risques de fraude et de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme particulièrement élevés s'agissant d'un instrument qui se prévaut de l'anonymat, ainsi que les éléments recueillis en France conduisent l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) à préciser la qualification des opérations réalisées à l'aide de Bitcoins au regard du droit monétaire et financier.

Ainsi, l’ACPR a adopté une position précisant que dans le cadre d’une opération d’achat/vente de Bitcoins contre une monnaie ayant cours légal, l'activité d’intermédiation consistant à recevoir des fonds de l'acheteur de Bitcoins pour les transférer au vendeur de Bitcoins relève de la fourniture de services de paiement. Exercer cette activité à titre habituel en France implique de disposer d'un agrément de prestataire de services de paiement délivré par l’ACPR.

Cette position de l’ACPR complète les analyses que la Banque de France et l’Autorité bancaire européenne -ABE- ont récemment rendues publiques sur les risques des Bitcoins et en particulier :

  • L’absence de protection règlementaire pour couvrir les pertes en cas de défaut ou de cessation d’activité de la plateforme qui gère l’échange ou le stockage des Bitcoins,
  • Le risque de vols des bitcoins stockés sur un ordinateur,
  • L’absence de cadre juridique protecteur spécifique lors d’un achat de biens ou services avec des Bitcoins,
  • Les risques financiers liés à l’extrême volatilité des Bitcoins,
  • Les risques d’utilisation à des fins criminelles,
  • Les risques fiscaux.

Les documents complets peuvent être consultés sur les sites de ces deux institutions (Focus n° 10 du 5 décembre 2013 sur www.banque-france.fr et communiqué d'alerte du 12 décembre 2013 de l'ABE sur www.eba.europa.eu)

L'ACPR appelle l'attention du public sur les plates-formes d'échange, qui permettent d'acquérir ou de vendre des Bitcoins contre des devises ayant cours légal (euro, dollar, yen, etc.). Lorsqu’elles sont réalisées en France, la composante en Euro, ou en toute autre devise, de ces transactions doit être effectuée par l’intermédiaire d’un prestataire en services de paiements (c'est-à-dire un établissement de crédit, un établissement de paiement ou un établissement de monnaie électronique) dont la liste est accessible sur le site de l’ACPR à l’adresse suivante :
http://acpr.banque-france.fr/agrements-et-autorisations/registres-et-listes/regafi-et-liste-des-agents-financiers.html

A propos de l’ACPR : Autorité administrative indépendante adossée à la Banque de France, l'Autorité de contrôle prudentiel est devenue l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution par la loi de séparation et de régulation des activités bancaires. En charge de l’agrément et de la surveillance des établissements bancaires et d’assurance dans l’intérêt de leurs clientèles et de la préservation de la stabilité du système financier, elle est dotée de nouveaux pouvoirs en matière de prévention et de gestion des crises bancaires qui s’ajouteront à ses missions de supervision.

Plates-formes BitcoinPlates-formes Bitcoin (places d'échanges)Plates-formes Bitcoin

On ne peut pas avoir confiance dans les systèmes de confiance basés sur le Crowdsourcing, tels que WOT. La preuve, le site MTGox (plateforme d'échange Bitcoin) est jugé de confiance à 100% le 28.02.2014 alors qu'il est en faillite après avoir perdu 350 millions d'€ (473 millions de $, 850.000 Bitcoins) et planté la totalité de ses utilisateurs depuis le 07.02.2014.

Plates-formes Nationalité Type Trading ou Séquestre Taux de courtage Confiance
Coinbase.com Webutation
Wot
40%
28.02.2014
Blockchain.info Webutation
Wot
100%
28.02.2014
Circle.com Webutation
Wot
100%
28.02.2014
Kraken.com Webutation
Wot
100%
28.02.2014
MtGox.com Japon Trading Webutation
Wot
100%
28.02.2014
Tradehill Webutation
Wot
CryptoXchange Webutation
Wot
Bitcoin-central.net Webutation
Wot
Bitcoin.de Webutation
Wot
Bitstamp.net Webutation
Wot
Btc-e.com Webutation
Wot
Localbitcoins.com Webutation
Wot
Bitcoin-global.com Webutation
Wot
Virwox.com Webutation
Wot
Bitcoinbourse.eu Webutation
Wot
Bestxchanger.com Webutation
Wot
Bitbills.com Webutation
Wot
Tradebitcoin.com Webutation
Wot
Wmtransfer.com Webutation
Wot
Justcoin.com Webutation
Wot
Coinx.com Webutation
Wot
Vircurex.com Webutation
Wot
Cavirtex.com Webutation
Wot
Coinsetter.com Webutation
Wot
Bitcurex.com Webutation
Wot
Btcquick.com Webutation
Wot
Campbx.com Webutation
Wot
Therocktrading.com Webutation
Wot
Beegcoin.com Webutation
Wot
Coinomat.com Webutation
Wot

Sécurité informatique - Comment je me fais avoir - Comment ne pas me faire avoirSécurité informatique - Comment je me fais avoir - Comment ne pas me faire avoirSécurité informatique - Comment je me fais avoir - Comment ne pas me faire avoir

Sécurité informatique - Contre-mesuresSécurité informatique - Contre-mesuresSécurité informatique - Contre-mesures

Derrière le rideauDerrière le rideauDerrière le rideau

RéférencesRéférences" Références "

01.02.2014 - Métro - Le leader du Bitcoin victime d'un vol de plus de 400 millions de dollars
28.02.2014 - 20 minutes - Scandale bitcoin: Mark Karpèles, un «supergeek» français au cœur de l'affaire
28.02.2014 - Le Monde - Bitcoin : MtGox se place sous la protection de la loi sur les faillites au Japon
27.02.2014 - Bfm-tv - Bitcoin: où sont passés les 440 millions de dollars perdus par MtGox?
27.02.2014 - Bfm-tv - Bitcoin: le patron de la plateforme piratée tente de rassurer
27.02.2014 - Les Echos - Bitcoin : le PDG de MtGox cherche à rassurer
27.02.2014 - Figaro - Mark Karpèles, roi français du bitcoin : escroc ou Icare 2.0
26.02.2014 - Bfm-tv - Pour survivre, Bitcoin doit sortir de l'amateurisme
26.02.2014 - boursier.com - Le Bitcoin en pleine purge ! Disparition de la plateforme d'intermédiation MtGox
26.02.2014 - Libération - La crise du bitcoin, ou les failles de l’auto-régulation
26.02.2014 - clicanoo.re - La crise du bitcoin, ou les failles de l’auto-régulation
26.02.2014 - lesaffaires.com - Bitcoin: la crise rappelle les dangers d'un marché non réglementé
25.02.2014 - 01Net - Bitcoin : panique sur la monnaie numérique après la fermeture subite de MtGox
25.02.2014 - Figaro -Le leader du marché des bitcoins disparaît sans laisser d'adresse
25.02.2014 - Figaro - Tout ce qu'il faut savoir sur le bitcoin
25.02.2014 - boursier.com - Monnaie virtuelle : nouvelle tempête sur le Bitcoin, le courtier MtGox disparaît du web !
25.02.2014 - MtGox Situation Crisis Strategy Draft With No black Bars (archivé)
24.02.2014 - Two-bit-idiot (Ryan Selkis) - Bitcoin’s Apocalyptic Moment: Mt. Gox may have lost 744.408 bitcoins
16.02.2014 - Figaro - Piratage, bugs : le bitcoin au coeur de la tourmente
11.02.2014 - 01Net - Pourquoi Bitcoin a failli sombrer
10.02.2014 - 01Net - La Russie éradique le bitcoin de son territoire
09.02.2014 - SecureMac - Cheval de Troie Apple Mac OSX/CoinThief - Vol de comptes (log et mot de passe) Bitcoin
07.02.2014 - Le Figaro - Silk Road: le cerveau présumé plaide non coupable - 175.000 bitcoins saisis
29.01.2014 - Banque de France - Communiqué de presse de l'ACPR relatif aux opérations sur Bitcoins en France
17.12.2013 - L'économiste - Bitcoin: La monnaie de tous les dangers
13.12.2013 - Autorité bancaire européenne - EBA warns consumers on virtual currencies
12.12.2013 - Le Figaro - Pourquoi le bitcoin fait grincer des dents
07.12.2013 - Boursier.com - Bitcoin : la Banque de France et la Chine tirent à boulet rouge
05.12.2013 - Banque de France - Les dangers liés au développement des monnaies virtuelles : l’exemple du bitcoin
05.12.2014 - Le Monde - Bitcoin : escrocs en pièces jointes
18.11.2013 - lapresse.ca - Le bitcoin, innovation ou danger ?
17.11.2013 - 01Net - Bitcoin, la monnaie virtuelle mise en danger par une faille dans son protocole
03.10.2013 - Figaro - Dealer de drogue en ligne bouleverse marché du bitcoin (le FBI ferme le site Web Silk Road)
02.10.2013 - Le Monde - Le site Silk Road, "l'e-Bay de la drogue", fermé par le FBI - Chute du cours Bitcoin
09.09.2013 - Mariane - Bitcoin: Arnaque géante sur internet - Arrestation Trendon T. Shavers et sa Pyramide de Ponzi
27.00.2013 - 01Net - Les autorités américaines cherchent à comprendre Bitcoin et son univers
18.08.2013 - 01Net - En Allemagne, le bitcoin devient une monnaie officielle
14.08.2013 - Le Monde - Bitcoin, BitTorrent, TOR : un Internet décentralisé pour des usages centralisés ?
25.07.2013 - Numérama - Bitcoin: Arnaque sur internet - Arrestation Trendon T. Shavers et sa Pyramide de Ponzi
29.05.2013 - Le Monde - L'affaire Liberty Reserve révèle les liens entre monnaies virtuelles et criminalité
29.03.2013 - 01Net - Bitcoin : la monnaie de geek qui vaut 1 milliard de dollars

RessourcesRessources" Ressources "

Wikipedia
Bitcoin.org - version française
Bitcoin.fr (dont l'histoire de Bitcoin)
Processeurs pour Bitcoin mining
Processeurs pour Bitcoin mining
Machines dédiées pour Bitcoin mining
"Mineurs" de bitcoins : "Tous les mois, nous gagnons 750 euros"

 Requêtes similairesRequêtes similaires" Requêtes similaires "