Alertes de sécurité en cours Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée


21.05.2013 Aujourd'hui à la Une
Microsoft : Votre vie privée est notre priorité

Dernière mise à jour : 2017-02-01T00:00 - 01.02.2017 - 00h00
20.05.2013 - 00h00 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard) - Initial

Publicité de Microsoft : Votre vie privée est notre priorité et, pour cela, on positionne DNT !

Assiste.com : 21-05-2013 Aujourd'hui à la Une - Microsoft : Votre vie privée est notre priorité

Microsoft : Votre vie privée est notre prioritéMicrosoft : Votre vie privée est notre prioritéMicrosoft : Votre vie privée est notre priorité

Une publicité de Microsoft tourne depuis le 23 avril 2013 sur nos média. Elle déclame :

" Votre vie privée est notre priorité. "

Cette phrase, cette déclaration de Microsoft (que l'on retrouve d'ailleurs dans quasiment toutes les clauses et conditions que nous sommes obligés d'accepter, est à utiliser pour illustrer des figures de styles comme l'ironie !

Tout le monde a bien compris que notre vie privée est leur priorité ! Ils veulent tout savoir de nous. La vie privée est considée comme une menace ! Microsoft, avec son moteur de recherche et ses produits et services gratuits, tente de la jouer à la Google aux petits pieds. Ce message publicitaire, porteur de cette déclaration hypocrite, est à double tranchants et s'adresse aussi aux régies publicitaires que Microsoft aimerait bien voir revenir vers lui, alors que Google engrange plus de 90% de ses fabuleux profits par la publicité. Les Microsoft, Google, Facebook, etc. ... se considèrent comme des " apporteurs d'affaires " auprès des annonceurs et nous considèrent comme leur " propiété " qu'ils mettent à la disposition des annonceurs et nous monétisent.

Microsoft met également en avant, dans cette publicité, l'activation par défaut, de Do Not Track (DNT), dans Internet Explorer. Il faut se demander de qui l'on se moque, même si le message comporte une prudence tarabiscotée que personne ne comprend, disant, en substance, qu'ils espèrent que, dans le futur, Do Not Track (DNT) servira à quelque chose.

Do Not Track (DNT) est un dispositif qui fut proposé par la Fondation Mozilla pour le navigateur Firefox, et est désormais l'objet d'une normalisation en cours de formalisation. Do Not Track (DNT) se veut un dispositif universel d'Opt-Out, contrairement aux dispositifs NAI, DAA ou Ghostery d'Evidon, etc. ...

Mais Do Not Track (DNT) ne fonctionne pas, n'est pas encore normalisé, et, lorsqu'il le sera, les opérateurs traquant nos vies privées ont déjà déclaré qu'ils s'en foutraient complètement et l'ignoreraient, Yahoo! en premier!.

25.02.2012 - Google a résisté longtemps à Do Not Track dans Chrome avant de céder devant ses concurants
31.05.2012 - Microsoft annonce activer Do Not Track dans IE 10 pour Windows 8
31.05.2012 - Do Not Track: It’s the user’s voice that matters
30.10.2012 - Yahoo ne respectera pas l’utilisation de Do Not Track sur IE 10


Enfin, Do Not Track (DNT) ne permet absolument aucun contrôle de qui que ce soit sur quoi que ce soit. Au stade actuel, c'est de la masturbation intellectuelle. Du vent ! Même si je salue l'initiative de la Fondation Mozilla. Tant que des législations extrêmement contraignantes et punitives ne seront pas en place et réellement utilisées, au niveau internationnal, avec transnationalité de cette loi et des moyens de sa mise en œuvre, Do Not Track (DNT) ne servira srtictement à rien. Les régies publicitaires et les annonceurs, eux, tentent d'avancer le fait hypothétique que, s'ils font un impair, la punition des internautes leur rappelerait leurs obligations morales et, qu'en conséquence, il ne convient pas de légiférer.

Avec cette publicité, Microsoft se fout litéralement de la gueule des individus. J'entends l'off de Microsoft, en arrière-plan de la bande son : "Pauvre public amorphe et imbécile - Troupeau de bétail que je possède, manipule et vends"

Oh oui, notre vie privée est leur priorité !

Cercles de connaissances et centres d'intérêts

Le principe du tracking et du profiling expliqué en 1833 :

Johann Wolfgang von Goethe

« Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es. » Comprendre « On juge une personne d'après la société qu'elle fréquente. »
« Dis-moi de quoi tu t’occupes, je te dirai ce que tu deviendras. »

Goethe, en 1833, dans « Maximes et Réflexions. » - Traduction par Sigismond Sklover, 1842.